Poème

RONDEL

(mon premier essai après avoir lu le “Rondel” de Charles Guinot et d’autres poètes.)

L’automne a dérobé le vert  

Dans lequel l’été s’habille

Ses bruns et roux deviennent, l’hiver,

Des blancs sur toutes les brindilles

Il faut les neiges de l’hiver

Pour les roses et les jonquilles

L’automne doit dérober le vert  

Dans lequel l’été s’habille

Les blancs gelés retournent aux verts

Des fleurs décorent les brindilles 

Il fait chaud, le soleil brille…

Mais tout changera vers son contraire.  

L’automne va dérober le vert  

Dans lequel l’été s’habille.

Eng trans

Autumn has stolen the green in which summer dresses itself

it’s browns and russets become winter whites on all the twigs

winter snows are necessary for roses and daffodils to grow

Autumn must steal the green in which summer dresses

frozen whites will turn to greens, flowers adorn the twigs

it’s warm, the sun shines, but all changes to its opposite

autumn will steal the green in which summer dresses.